Accueil
Présentation
Brèves
Publications
Archives
Contact
Liens/Partenaires
- Conférences 2011 -
La qualité de l’air à La Rochelle et en Charente-Maritime
Animée par Christelle Bellanger
 
Atmo Poitou-Charentes surveille la qualité de l’air en Charente-Maritime depuis plus de 30 ans, nous accueillons sa responsable Christelle Bellanger qui nous présente son association, son rôle, les dispositifs mis en place permettant à chacun d’être informé sur la qualité de l’air qu’il respire.
 
Présidence : Jean Claude Quéro - 77 participants-
Présentation : Jean François Heil
 
Conférence : Maurice et Katia Krafft volcanologues
animée par : André Demaison muséographe
 
La rencontre du conférencier , en 1971, avec Katia et Maurice Krafft sera déterminante : pendant près de vingt ans, il effectue en leur compagnie de nombreuses missions.
Depuis leur disparition, le 3 juin 1991, André Demaison ne cesse de témoigner de leur action.
 
Présidence : Jean Claude Quéro - 26 participants-
 
Conférence : L’Océan sous haute surveillance
Des réseaux pour veiller à la qualité du milieu marin
animée par :  Michel Marchand (Chercheur à l’Ifremer)
 
Du contrôle de la qualité bactériologique des coquillages initié par des restaurateurs parisiens au début du 20ème siècle, au contrôle du bon état écologique des mers européennes au 21ème siècle, la surveillance du milieu marin a profondément évolué en un siècle. Cette évolution est à la fois le reflet et une réponse à la dégradation du milieu marin, soumis comme les autres milieux naturels à la pression incessante qu’exercent nos sociétés sur la nature. Les réseaux de surveillance sont des indicateurs de la crise écologique actuelle.
L’Ifremer est en charge d’un certain nombre de ces réseaux qui surveillent la qualité microbiologique, chimique et biologique du milieu marin. Ceux-ci répondent à des politiques publiques issues, soit de règlements européens qui prévoient le classement des zones de production de coquillages et un suivi régulier de ces zones, soit de directives européennes, comme la Directive cadre sur l’eau qui concerne les eaux littorales et la récente Directive cadre stratégie pour le milieu marin qui se situe à l’échelle de l’ensemble des mers européennes.
 
 
Présidence : Jean Claude Quéro - 42 participants-
 
Conférence : La protection du littoral. Le marais de Brouage
animée par : Bruno Toison
Délégué des rivages Centre-atlantique du Conservatoire du littoral
 
Présent depuis plus de vingt ans au Conservatoire, le conférencier rappelle le rôle du Conservatoire autour du marais et entre autre le site de Brouage, son évolution, son fonctionnement et l’actualité.
 
Présidence : Jean Claude Quéro - 42 participants-
 
Conférence : La Pointe du Chay : un aperçu botanique
animée par : Guy Chézeau et Clément Rataud
 
En présentation, Guy Chezeau situe le site : une falaise, datant du kimméridgien, caractérisée par deux épisodes récifaux, rappelant la présence au secondaire d’une mer chaude et calme, surmontée d’un sol de faible épaisseur donc peu évolué, qui est un sol chaud, filtrant, support de la mise en place en haut de falaise d’une pelouse calcicole sèche et en s’éloignant d’une végétation rudérale liée à des jachères.
Clément Rataud, chargé de mission environnement espaces naturels, travaille l’inventaire botanique du marais sur la commune d’Angoulins depuis 2010, il nous présente la végétation et les enjeux.
 
Présidence : Jean Claude Quéro - 26 participants-
 
Conférence : Dynamique des espèces dites rares
animée par : Michel Séguignes
Maître de conférences HC à l’Université de La Rochelle
En introduction, le conférencier nous a présente la notion d’espèces rares.
Une espèce peut être qualifiée d’abondante, de courante, de familière, ceci signifie qu’elle est fréquente, courante ou banale. Le jugement que nous portons sur les espèces est fonction de l’intérêt porté à cette espèce, mais comment se fait-il que nous soyons sensibles à la perception des espèces peu fréquentes ou rares ?
Le statut spatial de l’espèce dépend de la concordance entre sa présence et notre passage. Les facteurs favorisant l’observation sont sa facilité d’identification, sa visibilité à l’œil nu, si elle est fixée, non cachée, si sa durée de vie ou sa présence en un lieu est assez longue, si le milieu de vie est accessible et si sa densité spatiale est assez importante. Les vraies espèces rares sont celles qui n’ont pas une forte densité spatiale.
 
Jeudi 3 mars 2011 18h 1906° séance
Présidence : Jean Claude Quéro - 70 participants-
 
Conférence en lien avec « Les Elles de La Rochelle » dans le cadre des manifestations proposées pour le mois de la femme : Une femme à la recherche de nos origines
animée par : Brigitte Senut
Paléoanthropologue au Muséum National d’Histoire Naturelle
 
Le parcours de scientifique de Brigitte Senut commence dans les années 70 à Paris VI par une maîtrise de géologie, très attirée par Frison Roche, Tazieff… Pomerol… ses lectures, les personnes rencontrées seront déterminantes pour laisser épanouir sa passion. Depuis ses premières fouilles à Beynac en 75/76 dans les grottes du pleistocène, la vallée de l’Omo en compagnie de Camille Arambourg, Emile Brumpt puis les campagnes de l’Afar, elle totalise 26 années de travail sur les terres africaines en Ouganda, Namibie, au Kenya et poursuit ses recherches avec le même enthousiasme malgré les conditions difficiles : la boue.. l’absence de piste…mais avec des rencontres humaines et entourée d’équipes chaleureuses.
 
Mardi 8 février 2011 18h 1905° séance
 
Présidence : Guy Chézeau - 36 participants-
 
Conférence : L’Oeillet d’Oléron et le Lys du Japon
animée par : Michel Savatier
 
Ou la présentation des recherches effectuées par le conférencier sur ses origines familiales, n’en ayant eu aucun témoignage oral. Des études d’archives, l’amènent à découvrir deux illustres naturalistes charentais : Ludovic SAVATIER, son arrière grand-père et Alexandre SAVATIER son arrière grand oncle, originaires de l’île d’Oléron.
 
Exposition présentant le parcours d’un aventurier, voyageur qui se prendra de passion pour la culture d’une orchidée Yerba maté (thé des Indiens).
 
Après une présentation de la mise en place de l’exposition, Madame Michèle Dunand, conservateur du Muséum, présente à la vingtaine de participants, le scénario : un livre de voyages sur la vie de Bonpland (Aimé Goujaud 1773/1858).
Fin 2007, la direction des affaires culturelles de la ville reçoit un message de Corrientes- Argentine- pour un projet de jumelage, ce sera le départ de recherches et de l’idée de l’exposition reprenant des éléments d’une exposition parisienne en 2003 présentant le voyage d’Humboldt et Bonpland.
 
Agenda
 Adresse de la société

Les bureaux de la société et la bibliothèque scientifique où se déroulent  nos conférences (entrée libre) se trouvent dans le bâtiment administratif du Muséum, entrée par le Jardin des plantes, 28 rue Albert 1er - 17000  La Rochelle.