Accueil
Présentation
Brèves
Publications
Archives
Contact
Liens/Partenaires
- Historique -

   Résumé : Fondée en 1836, son premier président fut Louis Benjamin Fleuriau de Bellevue (1761-1852), société reconnue d’utilité publique depuis 1852.

 L’histoire de la société est indissociable de celle du Muséum d’Histoire Naturelle qui jusqu’en 1895 comportait deux musées, Lafaille et Fleuriau, créés respectivement au 18° et 19° siècle.

It  was founded in 1836, its first president being Louis Benjamin Fleuriau de Bellevue. It has been an officially recognized non-profit organisation since 1852.The history of this society is inseparable from that of the Museum of Natural History which was originally made of two museums, Lafaille and Fleuriau, respectively created in the 18th and 19th century.

 

A l’initiative des naturalistes de l’Académie Royale de La Rochelle, la Société des Sciences Naturelles de la Charente Inférieure est créée en 1836.  

L’Académie fondée par lettres patentes de 1732 avait reçu en legs, en 1770, le « cabinet de curiosités » et la bibliothèque de Clément Lafaille (1718-1782). Le célèbre naturaliste rochelais avait été reçu, en 1751,  à l’Académie et en était devenu  le secrétaire perpétuel jusqu’en 1771. A sa mort    s’ouvrira le « Cabinet Lafaille » devenant le « Muséum Lafaille » en 1832 lors de son installation dans les bâtiments actuels, regroupant des collections issues de différents dons.

La révolution entraîne la dissolution de l’Académie en 1791. Celle-ci reprend ses activités en 1802 avec un caractère littéraire prédominant, ainsi les naturalistes s’organisent pour tenir leurs séances séparément et créent la Société des Sciences naturelles de la Charente-Inférieure. Les statuts précisaient : .. « le but spécial, indépendamment du progrès de ces sciences est de réunir dans un musée, à La Rochelle, les diverses productions de la nature qu’offrent ce département et les cantons limitrophes ».

La première séance se tient le 4 mars 1836. Le mois suivant, la Société reçoit à la fois l’approbation de ses statuts par le Ministère de l’Intérieur et une salle –bâtiment nord du jardin des Plantes- mise à sa disposition par la municipalité .

Sous l’impulsion de son premier président, les pièces de collections apportées par les sociétaires sont classées par Charles-Marie d’Orbigny père, conservateur. Les collections étaient réservées aux membres de la société, elles seront ouvertes au public, par un accord du maire (25 mai 1852) et ainsi  le Musée Fleuriau –Collections départementales voit le jour.

Durant la seconde moitié du 19° siècle, l’augmentation des collections est liée aux excursions organisées par la société, à l’acquisition de collections privées et de dons dans les domaines de la géologie, la zoologie, la paléontologie, la préhistoire ou la botanique.

La botanique   prend, alors, une place prépondérante dans les travaux de la Société. Une session extraordinaire de la Société botanique de France se tient à La Rochelle en juin 1890,avec  la rencontre des botanistes G. Rouy et J.Foucaud qui persuadent de la nécessité de la publication d’une nouvelle flore de France. Aventure douloureuse pour les finances de la société qui s’engage à publier les articles dans les Annales. La Ville accepte de prendre à sa charge entière Le Musée Fleuriau et de donner à son conservateur la direction du Musée Lafaille.

Dès sa fondation, le souhait de la société était de « propager. .la connaissance des productions naturelles du département… ». En 1850 elle édite un compte rendu rétrospectif de ses travaux et à partir de 1854   publie des Annales. Rappelons quelques publications exceptionnelles :

  • « Faune vivante et fossile de la Charente-Inférieure » par Edouard Beltrémieux en 1883.

-     « Flore de France » en quatorze volumes de 1893 à 1912.

  • « Etude géologique abrégée de la Charente-Maritime » par madame Marguerite Corlieux en 1972.

La parution des Annales devient régulière en 1963 sous la présidence du Docteur Duguy.

Les Annales ont été et sont échangées avec les revues analogues d’autres sociétés savantes françaises et étrangères, autant de publications qui enrichissent la bibliothèque de la société créée avec les dons de Fleuriau de Bellevue, de Charles-Marie d’Orbigny ainsi que d’autres sociétaires.

la bibliothèque scientifique prendra place dans le muséum dans les années 1924-1925.

 

D’après : « Cent cinquantenaire de la Société des Sciences Naturelles de la Charente-Maritime 1836-1986 » supplément des Annales avril 1986.

Agenda
 Adresse de la société

Les bureaux de la société et la bibliothèque scientifique où se déroulent  nos conférences (entrée libre) se trouvent dans le bâtiment administratif du Muséum, entrée par le Jardin des plantes, 28 rue Albert 1er - 17000  La Rochelle.
Louis Benjamin Fleuriau de Bellevue
Charles-Edouard Eugène Beltrémieux
Raymond Duguy
Etienne Loppé
Charles Marie d'Orbigny